Guilain Bertrand Vice-Champion du Monde des Gentlemen-Riders 2016 (plat)

January 4, 2017

Avec un retard de 6 points à combler sur Ignacio Melgarejo-Loring à la veille des deux étapes finales du Longines Championnat du Monde Fégentri des Gentlemen-Riders, mercredi et jeudi à Doha (Qatar), Guilain Bertrand (145 points) pouvait espérer ravir l’Eperon d’Or 2016 à son rival espagnol (151 points), en termes purement arithmétiques d’application du barème en place (20 points au gagnant, puis 12 au second, 8 au troisième, 6 au quatrième, 4 au cinquième, 2 au sixième, 1 à tous les rangs suivants).

 

Seulement, quand il a pris connaissance de ses montes, toutes deux très peu inspirantes au papier, il lui a fallu se plier à l’évidence – et même ravaler une certaine amertume à se voir désigné comme cavalier d’un 2 ans (qui n’avait jusque-là couru qu’une fois, avant-dernier…), seul de son espèce face à ses aînés, le mercredi, dans un maiden pour pur sang anglais. Il est vrai que se retrouver sur un 2 ans dans une étape Fégentri, ça tient du total inédit.

 

Assurément, le fait qu’il allait falloir pouvoir honorer un bottom-weight à 53,5 kg a implicitement exposé Guilain Bertrand à se voir allouer ce 2 ans, dès lors que tous ses rivaux étaient affichés plus lourds que lui sur la fiche technique délivrée par chacun en début de championnat… De quoi regretter de n’avoir pas pesé 5 ou 6 kilos de plus !

 

A l’impossible nul n’est tenu, le 2 ans a à nouveau conclu avant-dernier (6ème, avec 2 points à la clé, pour porter le total de Guilain Bertrand à 147 points) alors que la bonne affaire tournait au profit des deux premiers, l’allemand Vincent Schiergen (+ 20 points, total remonté à 145 points) et Ignacio Melgarejo-Loring (+ 12 points, leadership renforcé à 163 points).

 

Autant dire qu’avec 16 points de retard sur l’espagnol à l’heure de la toute dernière course de l’année, associé de surcroit à un cheval effectuant sa rentrée  après six mois d’absence et doté d’un rating des plus faibles, Guilain Bertrand ne pouvait invoquer que la plus improbable des exceptions statistiques pour entrevoir un retournement de situation. Seule condition : nécessairement, qu’il gagne (+ 20 points), et que conjointement Ignacio Melgarejo-Loring soit relégué au-delà du 5ème rang (moins de 4 points). A quelle cote un bookmaker aurait-il évalué cette éventualité, 50/1, 100/1, davantage ? Sans compter que désormais, la probabilité la plus menaçante pour le français était qu’il perde son Eperon d’argent sous la pression de Vinzenz Schiergen, revenu le talonner.

 

Cette toute dernière étape du Championnat 2016 a néanmoins pu faire croire Guilain Bertrand à l’impossible (les 20 points), sur une course en avant au ras de la lice où il a pris l’initiative du démarrage à l’entrée de la ligne droite et a longtemps contré le grand favori (monté par l’américain E. Poretz), avant de baisser pavillon à 150 m du but et de « reculer », jusqu’à se faire subtiliser l’accessit d’honneur sur le fil par le suédois E. Ohgren. Résultat : 8 points, pour la plus grande satisfaction d’Ignacio Melgarejo-Loring, en retrait au 5ème rang (+ 4 points et un cumul final de 167 points, synonyme d’Eperon d’Or, soit 12 points d’avance sur le français.

Le titre de Vice-Champion sera ainsi assuré à Guilain Bertrand, finalement  épargné de toute menace pour son Eperon d’Argent de la part de Vinzenz Schiergen, lointain 6ème et avant-dernier.

 

Les honneurs de l’Eperon d’Or vont donc à l’Espagne, comme douze mois plus tôt (Gonzalo Pineda-Carmena), en toute légitimité, sachant qu’Ignacio Melgarejo-Loring, accidenté en automne, avait dû faire une croix sur trois étapes. Comme toujours, a posteriori, il est tentant de comparer les niveaux respectifs des chevaux qu’ont pu monter ici et là le Champion et le Vice-Champion, plus ou moins bien servis – et effectivement, le français semble avoir souvent hérité de figurants, aussi bien dans les pays où il y a tirage au sort que dans ceux où il n’y en a pas -, mais ces considérations demeurent vaines en fin de compte… Bravo à l’un et à l’autre, qui ont fait honneur à leurs pays et à la Fégentri par leur sportivité.

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

CHAMPIONNATS FEGENTRI 2020 : LES REPRÉSENTANTS DE LA FRANCE

November 5, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents

October 18, 2019

June 19, 2019

Please reload

Archives