Fegentri : Nathalie Belinguier passe le flambeau à Elie Hennau

March 23, 2017

Hôte du Royal Club des Gentlemen-Riders et des Cavalières de Belgique et de sa Présidente Mme Diane Kervyn d’Oud Mooreghem le week-end dernier à Gand, l’Assemblée Générale annuelle de la Fégentri a réuni les représentants d’une douzaine de pays, sur les 25 nations affiliées, sous la Présidence de Nathalie Bélinguier.

 

Avant les festivités traditionnelles de remises des Eperons d’Or 2016 au cours d’un brillant Dîner de Gala tenu cette année au Castel Nokere, à la faveur de l’hospitalité Baron Philippe Casier (Président de la Société de Courses de Waregem), cette Assemblée Générale, 62ème du genre, a pris acte de l’activité de l’année 2016 et a projeté une année 2017 marquée par la mise en place d’un nouveau « noyau dur », face à de nouveaux défis. 

 

Organisatrice des Championnats du Monde des Amateurs, désignant trois podiums et autant d’Eperons d’Or en leurs sommets respectifs (Gentlemen en plat, Cavalières en plat, Messieurs et Dames en obstacle), la Fédération Internationale des Gentlemen-Riders et des Cavalières n’aura cessé d’accroître son rayon d’action au cours de ces dix dernières années - cf. l’Amérique du Sud, toute dernière conquête en date -, sous la Présidence de Nathalie Bélinguier.

 

Le nombre de courses aura ainsi culminé à 48, dans 16 pays différents, pour les Championnats du Monde 2016. Pour autant, Nathalie Bélinguier a fait part de son souhait de ne pas solliciter la reconduction de son mandat, après dix années d’active présence « aux manettes », qui ont aussi été marquées par le si valorisant partenariat avec la Maison Longines, à l’unisson avec la Fégentri dans le partage de ces valeurs de sport et d’élégance que véhicule l’équitation de course amateur.

 

Présidant sa dernière Assemblée Générale, Nathalie Bélinguier a été vivement applaudie pour l’essor qu’ont connu les Championnats du Monde Fégentri sous sa présidence. Neuvième Présidente (et première femme) à la tête de la Fégentri, elle a adressé en retour ses remerciements à tous ceux qui l’ont accompagnée, pour leur déterminante contribution dans ces accomplissements – et en tout premier lieu, son vice-Président Thierry Lohest (lui aussi amené à devoir abandonner son siège) et France Galop (instance nationale la plus impliquée dans le soutien de la Fégentri et de ses objectifs d’internationalisation de la compétition), ainsi que sa Secrétaire Générale Manuela Tournier et les différents Clubs adhérents à la Fégentri (notamment ceux hôtes d’étapes des Championnats du Monde, avec la ressource essentielle de leurs bénévoles).  

Créée en 1955 autour de cinq pays fondateurs, la Fégentri allait donc devoir se doter d’un dixième Président. L’unanimité s’est faite sur la candidature d’Elie Hennau, qui a effectivement réuni la totalité des suffrages, après son allocution de présentation, pour un mandat de trois ans.

 

 

ELIE HENNAU, ONZIÈME PRÉSIDENT DE LA FEGENTRI

 

Membre actif du Royal Club des Gentlemen-Riders et des Cavalières de Belgique, mais aussi du Club des Gentlemen-Riders et des Cavalières de France, Elie Hennau a d’abord pratiqué la Fégentri sous la casaque, aux programmes des Championnats du Monde des Gentlemen-Riders, comme représentant officiel de son pays, où il a été trois fois sacré tête de liste.

 

Son palmarès inclut notamment le prestigieux Silver Magnum, à Epsom qui se disputait sur le parcours du Derby, mais aussi un singulier record de cinq victoires dans le Damen Preis, historique point culminant du meeting de Baden-Baden pour les amateurs. Ce niveau élevé de compétence comme cavalier répondait aux hautes exigences de ses ascendances et de son patronyme, hautement respecté en Belgique et fécond en éminents « hommes de cheval », tel son père Max Hennau, grand entraîneur, tel son grand-père Robert Hennau, grand éleveur, tel son oncle André Hennau, fondateur du PMU Belge… La petite histoire retient aussi que ses quatre prestations en obstacle (dont deux à Clairefontaine) ont toutes quatre été obtenues au pied levé, impromptu, par défection de leurs cavaliers désignés. Et, incidemment, il a monté sa dernière course à Saint-Moritz, lieu de naissance de la Fégentri.

 

Elie Hennau, diplômé d’IC HEC Bruxelles, occupe actuellement de hautes fonctions au siège d’Axa (Group Distribution Director), à Paris, après avoir intégré cette institution en 2008 en Belgique. Au sein du turf belge, il est abondamment sollicité et fait référence, ayant notamment œuvré dans le développement de l’hippodrome de Mons, quand le site s’est doté d’une piste en sable, qui a réactivé le galop local au début de ce troisième millénaire, avec la ressource du jeu mutuel drainé par le PMU.  

 

Face aux enjeux majeurs à l’ordre du jour de la Fégentri, Elie Hennau a désigné notamment la nécessité de convaincre les Clubs anglais et irlandais de réintégrer la Fégentri, qu’ils ont quittée respectivement en 2014 et en 2016 pour diverses raisons, d’ordre économico-politiques – lesquelles,  fondées ou non, ont pour regrettable résultante de priver les amateurs d’outre-Manche de voir miroiter des titres de Champions du Monde au firmament de leurs rêves...

 

 

PAUL VON SCHUBERT ET GÉRARD DE CHEVIGNY NOUVEAUX VICE-PRÉSIDENTS

 

Elie Hennau, nouveau Président de la Fégentri, a constitué un nouveau Board, des suites non seulement des départs précités de Nathalie Bélinguier et de son vice-Président Thierry Lohest (Belgique), mais aussi des non-renouvellements de candidatures de Don Rafaël Martinez (Espagne), d’Yves von Ballmoss (Suisse) et de la démission de Susan Leahy (Irlande).

 

L’Assemblée Générale a avalisé les candidatures au Board de trois nouveaux, Gérard de Chevigny (France), du Dr Franco Castelfranchi (Italie), et de Christian von Ballmoss (Suisse), après leurs allocutions de présentation.

 

Après quoi, le nouveau Président a réparti rôles et fonctions au sein dudit Board, où allaient demeurer pour un nouveau mandat Paul von Schubert (Allemagne), Don Yovanovich (Etats-Unis) et Hans Engblom (Suède).

 

D’où deux vice-Présidences, pour Paul von Schubert et Gérard de Chevigny.

 

Président du Verband Deutscher Amateur-Rennreiter (Club allemand), Paul von Schubert, par ailleurs à la tête d’un important groupe d’édition (auquel est notamment rattaché le Sport Welt, quotidien des courses outre-Rhin), préside aussi aux destinées de la casaque classique familiale (sous le nom de Gestüt Ebbesloh, notamment illustrée ces derniers temps par le vainqueur de groupe I Girolamo). 

 

Deux fois Eperon d’Or de la Fégentri en son temps, Président du Club depuis 2014, Gérard de Chevigny assumera donc les responsabilités pour lesquelles Elie Hennau a fait appel à lui, au titre de co-vice-Président de la Fégentri - avec la mission d’y combiner l’intérêt général de la Fégentri et l’intérêt particulier de la France, pour faire écho aux dispositions fidèlement « pro-Fégentri » de France Galop.

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

CHAMPIONNATS FEGENTRI 2020 : LES REPRÉSENTANTS DE LA FRANCE

November 5, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents

October 18, 2019

June 19, 2019

Please reload

Archives