Triomphe historique de Gonzague Cottreau dans la Maryland Hunt Cup

May 2, 2017

La 121ème édition de la prestigieuse Maryland Hunt Cup (USA, au nord de Baltimore, 100.000 $ en jeu) aura été la toute première à enregistrer la victoire d’un Gentleman-Rider français, Gonzague Cottreau, au terme d’une « traversée » épique dont l’épilogue a attendu les tout derniers mètres des 6.400 mètres à parcourir pour faire définitivement graver son nom au palmarès de la plus grande épreuve d’obstacle américaine dans l’acrobatique discipline des « timber races ». Les trois quarts de longueur qui ont assuré sa victoire ont été arrachées dans les cinq dernières foulées, au grand dam du dernier des rescapés resté debout avec lui, après le saut de l’ultime et 22ème « timber »… Mais qui l’eût cru ?

 

Y participer est déjà une victoire, tant l’événement est unique en son genre. Il fait confluer des milliers de personnes - la dizaine de milliers en référence basse - vers ce magnifique décor naturel champêtre, utilisé trois fois par an seulement comme hippodrome et épargné de toute construction,  tel qu’à la genèse des courses d’obstacles, invitant spectateurs et pelotons à fouler ses herbages vierges et vallonnés , de « timber » en « timber », jusqu’au 22ème et dernier.  

 

Les « timbers » de la Maryland Hunt Cup, autant de barrières fixes verticales comparables à des clôtures d’herbages de haras (conçues, elles, pour que les chevaux en pâture soient dissuadés de les franchir,  jusqu’à 1,50 ou 1,60 m de hauteur…), exigent des compétiteurs, à allure de course et en peloton, une exceptionnelle conjonction de talents de sauteurs, d’adresse, de sureté de pied, de courage et d’abattage. La preuve ? C’est que les deux triomphes historiques de visiteurs américains dans le Grand National de Liverpool, revendiqués par Jay Trump en 1965 et par Ben Nevis en 1980, ont désigné en l’occurrence deux vainqueurs de Maryland Hunt Cup…

 

A la faveur des contacts internationaux engendrés par ses participations aux championnats du monde Fégentri d’obstacle (soldées par deux titres suprèmes), Gonzague Cottreau a eu l’heur de se faire proposer l’opportunité de prendre part à la Maryland Hunt Cup, par l’entremise de Don Yovanovich, Président de l’Amateur Riders Club of America et avec l’amical appui d’Eric Poretz, le représentant officiel des USA sur le circuit Fégentri - et à ce titre rival du représentant de la France lors de plusieurs étapes du championnat 2016. « Sans cette expérience inoubliable des championnats Fégentri, je n’aurais jamais eu la chance de monter la Maryland Hunt Cup, merci au Club ! », dira ce dernier.

 

Auréolé de la Maryland Hunt Cup 2016, Eric Poretz aura pu sérieusement briguer le doublé, associé au grand favori Senior Senator, lauréat huit jours plus tôt de l’épreuve préparatoire, intitulée « Grand National » (sur 5.200 m), où son entraîneur Joseph Davies avait conjointement sellé Derwins Prospector pour Gonzague Cottreau, tandem reconstitué après avoir été pointé 5ème dudit Grand National, à 27 longueurs de Senior Senator.

 

Mais dès le 3ème « timber » (trois chutes en cascade, incluant Eric Poretz et son Senior Senator…), précurseur d’une dérobade au 4ème, tout a annoncé une périlleuse et incertaine suite des événements, à peine parcouru le quart du parcours. Avec confirmation du mauvais sort au 6ème « timber », où ont été enregistrées deux nouvelles chutes, puis au 10ème, avec une élimination supplémentaire… « A partir de là, rester debout », commentera Gonzague Cottreau.

 

Cela ne laissait en effet plus que trois chevaux en course, sur 10 au départ, dont son Derwins Prospector, propulsé en éclaireur avec Drift Society (monté par l’anglais Hadden Frost) devant le second favori, Old Timer, dauphin de Senior Senator dans le Grand National… Du 10ème au 20ème « timber », le trio a tenu le public en haleine ; mais, venu sur les animateurs à l’avant-dernier, Old Timer s’y est trompé dans sa trajectoire et a « déculassé » McLane Hendricks !

 

Scenario laissant redouter le pire ! Mais les deux rescapés ont heureusement évité toute négligence sur le dernier « timber », franchi tête à tête, avant de se livrer à cette lutte homérique, où il a fallu attendre les 20 derniers mètres pour assurer définitivement l’avantage à Derwins Prospector, affiché vainqueur en 9’ 46’’ 20, pour la 22ème prestation de sa carrière, et brisant un écart qui faisait remonter sa dernière (et unique) victoire à l’année 2011, quand il avait 3 ans, en plat… 

 

« Gonzague a fait la différence, c’était le meilleur cavalier », a flatteusement déclaré Joseph Davies au Baltimore Post, après avoir attribué la chute de Senior Senator au piège de l’abord du troisième « timber », faute de place et de liberté de s’étendre. « Il ne montait pas le meilleur, mais c’était le meilleur rider. On se félicite de la décision prise il y a trois mois de faire appel à lui et d’avoir organisé son séjour autour de cet objectif. Cette Maryland Hunt Cup a fait la sélection sur l’aptitude à sauter et à faire sauter ».

 

Assurément, ce 29 avril 2017 fera date, dans l’histoire de l’amateurisme français et dans la carrière de Gonzague Cottreau, avec aussi la victoire de l’esprit sportif – celui-là même des Gentlemen américains qui lui ont offert cette extraordinaire expérience !

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

CHAMPIONNATS FEGENTRI 2020 : LES REPRÉSENTANTS DE LA FRANCE

November 5, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents

October 18, 2019

June 19, 2019

Please reload

Archives