PODIUM FEGENTRI 2018 : FRATELLI D’ITALIA, DEUTSCHLAND LIED ET MARSEILLAISE

February 14, 2019

La salle de gala du Laudinella Hotel a fait le plein, à l’heure du Dîner annuel des remises des Eperons 2018 de la Fégentri, au cœur de la prestigieuse station de la Vallée de l’Engadine et à la veille du coup d’envoi du meeting des courses sur le « White Turf ».

 

Les premiers applaudissements ont été adressés à Christian von Ballmoos, Président du Club suisse  (Schweizer Rennreiter Verband), organisateur du week-end d’Assemblée Générale 2019 de la Fégentri, pour la qualité de son accueil, la parfaite organisation des assises de la Fégentri, le haut standing des réceptions – le tout en parfaite adéquation avec les fondamentaux de sportivité et d’élégance qui sont communs à la Fégentri et à son partenaire, Longines.

 

Honorée de la présence de M. Christophe Jeanneret, Directeur de Longines Suisse, appelé par Elie Hennau à remettre les Eperons d’Or, de Vermeil et de Bronze de la saison 2018, la cérémonie a fait monter sur le podium les Championnes et Champions du Monde de la saison passée, pour les ovations qui leur étaient dues – et les « standing ovations » suscitées par la diffusion des hymnes nationaux concernés, devant un parterre très « VIP » où la France a notamment reconnu Henri Pouret, représentant France Galop, Bertrand et Nathalie Bélinguier, Présidente d’Honneur de la Fégentri, mais aussi Yves Saint-Martin, toujours là pour défendre la cause de l’amateurisme, ou encore .

 

Les notes enjouées du « Fratelli d’Italia » ont ponctué la remise de l’Eperon d’Or de plat (Gentlemen-Riders) au jeune italien Alberto Berton, sacré Champion du Monde au terme des 16 étapes du circuit 2018 (en digne successeur de Thomas Guineheux) – là où en était prévue une 17ème et dernière en décembre à Oman, malheureusement annulée in extremis par les autorités locales. Le score final d’Alberto Berton (147 points) s’est ainsi arrêté à ce qu’il était au soir du 4 novembre à Rome, avec l’appoint des 8 points de sa troisième place.

 

Ces 8 points lui avaient fait reprendre l’avantage sur Kevin Brayé, seulement 6ème ce jour-là (+ 2 points, pour porter son total à 142 points, alors que sa victoire six semaines plus tôt à Maisons-Laffitte l’avait hissé en tête du classement provisoire, avec 140 points). Nul ne saura ce qu’il en aurait été, si la finale d’Oman avait eu lieu, dans un sens positif ou négatif pour les challengers d’Alberto Berton – mais aussi pour ce dernier…

 

Une grande sportivité face à cette frustration a caractérisé Kevin Brayé, venu avec sa famille recevoir son Eperon de Vermeil, et reconnu par tous comme un parfait représentant de l’amateurisme français, à pied comme à cheval, en écho aux deux mots accolés (« Gentleman-Rider ») en lesquels prétend se reconnaitre ledit amateurisme français et qui constituent l’essence même du Club.

 

Kevin Brayé a pris part à 15 étapes du tournoi, dans huit pays différents, trois fois vainqueur (Stromsholm en Suède, Mannheim en Allemagne, Maisons-Laffitte) et quatre fois second (Naples en Italie, Penn National et Delaware aux USA, Deauville).

 

Cette année, la charge de représenter la France sur le circuit du Longines Championnat du Monde Fégentri des Gentlemen-Riders a été confiée à Alexis Lemer.

 

Le podium 2018 s’est complété de l’espagnol Gonzalo Pineda-Carmena, lui aussi tout près au score (137 points), dont l’Eperon de Bronze 2018 côtoiera l’Eperon d’Or qu’il s’est attribué en 2015, avec Gonzague Cottreau comme challenger.

 

L’hymne allemand a  retenti pour saluer la Championne du Monde 2018 chez les Cavalières, la jeune Lilli-Marie Engels, cadette du tournoi ayant pris 18 ans en cours d’année, déjà assurée de son titre à trois étapes de la fin, sur l’acquis de 5 victoires à Parx (USA), Laurel Park (idem), Bro Park (Suède), Magdeburg (Allemagne) et Istanbul (Turquie), succédant ainsi à la belge Sara Vermeersch (Eperon d’Or 2017) et à la française Lara Le Geay (Eperon d’Or 2016).

 

La suissesse Naomi Heller, créditée de 166 points, gagnante de l’épreuve d’ouverture à Doha, puis à  Istanbul et Mannheim, aura pu éprouver bien des regrets, momentanément sur la touche et contrainte de manquer plusieurs étapes, puis victime de la disqualification (pour contrôle positif de son cheval) qui lui a coûté les 20 points d’un succès à Karlovy-Vary (Rép. Tchèque).

 

Le Bronze est revenu à la belge Alice Bertiaux (160 points), particulièrement remarquée en France (lauréate à Chantilly et à Deauville), laissant au pied du podium (4ème rang, là où le championnat a mis en scène les représentantes de 13 pays) la française Ingrid Grard-Montenegro (111 points), pourtant battue de peu lors de la dernière et très convoitée étape de l’Ile Maurice.

 

C’était en l’occurrence sa huitième citation aux accessits, faute de victoire, au terme d’un périple qui a fait apprécier de tous et toutes sa combativité, sa sportivité et son élégance, en excellente ambassadrice de la France et de son Club dans quatorze pays différents.

 

Il reviendra cette année à Mathilde Bourillon de représenter l’Hexagone dans le Longines Championnat du Monde Fégentri des Cavalières.

 

La Marseillaise a salué l’Eperon d’Or 2018 d’Obstacle échu à Guillaume Viel, dont le trophée a été remis à Gérard de Chevigny, qui a exprimé les excuses du récipiendaire, empêché, et a souligné l’incidence positive de l’opportune fusion des calendriers d’obstacle de The Gentlemen’s League et de la Fégentri, permettant notamment la participation de l’Angleterre et de l’Irlande (voir plus haut), gage de crédibilité du titre de « TGL Fégentri Jump World Champion Amateur Rider ».

 

En 2017, les six étapes Fégentri d’obstacle (Auteuil, Waregem, Bordeaux, Merano, Pardubice, Compiègne), pourtant très disputées, avaient frustré leurs participants, car toutes invalidées pour cause de non-respect de la clause imposant la présence d’au moins trois représentants officiels de trois pays différents.

 

Vainqueur au Lion d’Angers, à Craon (étape malheureusement non validée Fégentri) et à Compiègne, il a laissé les deux autres places du podium à l’anglais Noel George et à l’irlandais Raymond Barron.

 

Pour cette année, c’est Tracy Menuet qui a été désignée pour représenter la France sur le championnat du monde d’obstacle, qui est mixte.

 

La Fégentri et la cause qu’elle défend sont sorties grandes gagnantes de cette soirée de gala de Saint-Moritz, comme a su en attester Elie Hennau, lors de sa brillante allocution d’accueil, témoignant de son dynamisme et sa foi dans l’avenir de la Fégentri.

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

CHAMPIONNATS FEGENTRI 2020 : LES REPRÉSENTANTS DE LA FRANCE

November 5, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents

October 18, 2019

June 19, 2019

Please reload

Archives