80ème stage de première licence : la preuve par sept

Libéré des contingences qui, en 2020 et 2021, ont affecté le dispositif habituel des stages d’obtention de premières licences (à cause de la pandémie Covid 19), le calendrier 2022 a pu programmer à nouveau le format traditionnel, centralisé sur deux jours à Chantilly (29-30 avril), avec la disponibilité retrouvée des chevaux de l’Ecole des Courses Hippiques (Afasec).

Ce stage, portant à 80 le nombre de promotions passées par cet examen depuis sa création en 1994 (cap des 1.200 candidats franchi) a réuni 8 participants sous la dénomination de « Promotion Patrick Pailhès ».


Les sessions pratiques et théoriques ont d’ailleurs été honorées de la présence du parrain de promotion, Gentleman-Rider d’anthologie vu sur plus de deux décennies sur tous les parcours d’obstacles de France et de Navarre – sa région d’adoption et de profession, médecin généraliste à Saint Sever – sans compter ses conquêtes diverses à l’étranger qui lui ont notamment valu un Eperon d’Or de la Fégentri (1998), mais aussi une participation au mythique Grand National de Liverpool (2003).


Pour les tests « en réel » chez des entraîneurs hôtes, la promotion s’est partagée entre les écuries d’André Fabre, de son épouse Elisabeth Fabre, de Mikel Delzangles, de Françis Graffard (lot « Aga Khan »), de Mickaël Seror et de NicolasCaullery.

Lors de ces exercices, les uns et les autres, ainsi partagés entre les pistes des Aigles, des Lions et de Lamorlaye, ont été suivis non seulement par les entraîneurs hôtes ou leurs assistants, mais aussi par des GR et Cavalières ou « ex », dans le rôle d’encadrants, soit à cheval (Catherine Rieb-Ménard, Jean-Philippe Boisgontier, Yannick Mergirie), soit à pied (Eric Selter, Gérardde Chevigny).


Le volet théorique a mobilisé les interventions de M. Samuel Fargeat (Secrétariat des Commissaires de France Galop, sur le thème « connaissance du Code des Courses et règles de l’amateurisme » - QCM à l’appui), Jean-Philippe Boisgontier (vice-Président du Club, analyse et commentaire de films, en tandem avec le parrain de « promo »), et Victoria Mion (Secrétaire Générale du Club, présentation du Club), Me Berthold Lipskind (« fondamentaux » du Club).


Outre ses chevaux, requis pour les « botte à botte » et les sorties de boites de départ, l’Ecole des Courses Hippiques (Afasec de Chantilly) a mis à disposition ses équipements de préparation physique, pour les tests d’aptitude sur cheval mécanique.

Sous la présidence de Patrick Pailhès et complété de Jean-Philippe Boisgontier, Eric Selter et Gérard de Chevigny, Président d’Honneur du Club, le jury a notifié un « OK » circonstancié à chacun des participants, ayant préalablement consulté les fiches d’appréciation signées par les différents entraîneurs hôtes.

Cependant, une fois revenu des services de M. Fargeat le verdict des QCM corrigés (vingt questions, barre éliminatoire à six erreurs), un dossier a été ajourné, de sorte que les Commissaires de France Galop n’aient plus à avaliser que sept demandes de licences.


Aux noms respectifs de Mmes, Mlles et MM. :


-Carole Botton, 39 ans : issue d’une famille connue sur les hippodromes (casaque familiale, sœur de Mathieu Botton, connu en qualité de Gentleman-Rider), elle a monté à l’exercice dès ses 16 ans, face aux priorités d’études supérieures qui la désignent aujourd’hui comme Professeur de finances à l’Ecole Supérieure de Commerce de Pau, parallèlement à ses obligations familiales, auprès de l’entraîneur Stéphane-Richard Simon – et notamment comme initiatrice de deux écuries de groupe d’une vingtaine d’actionnaires. C’est Stéphane-Richard Simon qui a signé le certificat d’aptitude, tandis que les nécessaires deux lettres de parrainages ont émané de M. Gilbert Lorenzi (Président de l’Association des Propriétaires du Sud-Ouest, ex-Gentleman-Rider) et du GR Sébastien Bouyssou.


-Rowan Gabard, 16 ans : fils de l’ex-jockey d’obstacle du Grand Ouest Cédric Gabard (et dans la lignée de son grand-père, lui aussi jockey), il est actuellement lycéen en 2nde générale à La Flèche et se prévaut de tous les atouts en vue de la licence, ayant transité par l’équitation classique (CSO, Championnat de La Motte-Beuvron), les courses de poneys et l’entraînement en écuries de courses, régulièrement chez Philippe Peltier (signataire de l’attestation d’aptitude) et en vacances chez François Nicolle. Son dossier désigne comme parrains le GR Paul Lotout et l’actuel top-jockey d’obstacle Clément Lefèbvre, passé par les rangs de l’amateurisme.


-Léa Kupelian, 25 ans : C’est par l’intermédiaire de Marine Leclerc, en écho à leurs séjours communs d’études à Shanghaï, qu’elle a candidaté au Championnat des Grandes Ecoles 2019. D’où une immédiate passion pour l’équitation de course, développée parallèlement à ses obligations professionnelles (chef de projet digital dans une agence parisienne de conseil). Hôte de la cour d’entraînement de Marcel Rolland (signataire du certificat d’aptitude), elle a additionné des « heures de vol » chez Hugo Mérienne, Jean-Luc Beaunez, Patrice Quinton, Laurent Viel, William Menuet, Gabriel Leenders. Ses courriers de recommandation ont été signés du GR « Eperon d’Or » Thomas Guineheux et du top-jockey d’obstacle Ludovic Philipperon.


-Olivia Longuet, 18 ans. Etudiante en Lycée Agricole à Saint-Lô (BTS production animale), elle a été au contact des chevaux dès son plus jeune âge (CSO, championnats Junior) avant l’accès à l’équitation de course, auprès de Guy Chérel. Ses parrainages ont été obtenus du crack-GR Florent Guy et de l’entraîneur Daniela Mele, qui fut en son temps une Cavalière remarquée, en provenance d’Italie, aussi bien en plat qu’en obstacle.


-Thomas Poteaux , 15 ans : initialement capté par les stages-découverte de l’Afasec de Chantilly, à l’âge de 13 ans, il s’est néanmoins réorienté vers la formation générale (lycéen en 2nde pro-vente au Moncel à Pont-Sainte-Maxence). Accueilli à l’entraînement chez Nicolas Caullery à Lamorlaye, il se prévaut de l’expérience des courses de poneys et a notamment pu faire un séjour chez le top-entraîneur d’obstacle irlandais Willie Mullins En appui de sa candidature, se proposent les courriers de recommandation de la Cavalière Pauline Mengès et du jockey d’obstacle Gauvain Faivre-Picon.


-Manon Roth Le Vaillant, 30 ans : fille du « bras droit » de Jean-Claude Rouget, Bernard Roth Le Vaillant, et ainsi sœur du jeune talentueux GR Gabriel Roth Le Vaillant, elle fait valoir un parcours classique d’équitation, parallèlement aux affectations de son père à Pau et Deauville. Fixée à Chantilly, portes ouvertes de l’entraînement avec la recommandation de Jean-Claude Rouget, elle y est responsable commerciale d’une cave à vins. Ses certificats d’aptitude et d’attitude engagent les signatures de l’éminent entraîneur cantilien Nicolas Clément et le GR « Eperon d’Or » du Sud-Ouest Alexis Lemer.


-Prudence Towey, 17 ans. Lycéenne à Angers en 1ère, elle a transité dès son plus jeune âge par l’équitation classique et a « mordu » à 14 ans à l’occasion d’un stage-découverte chez les Leenders, puis a mis à profit le voisinage de l’écurie de Pascal Journiac aux Rairies (proximité de l’hippodrome de Durtal) pour y monter régulièrement à l’exercice et en obtenir son attestation d’aptitude en vue de l’examen. Ses parrainages d’honorabilité auront été obtenus du très respecté GR Thibault Marlin et de l’ex-jockey d’obstacle Nicolas Moisson



Publications récentes